La Cour des comptes, Palais Cambon [Ile-de-France]

Publié le 28.07.2017
Institution de la République, la Cour des comptes s'ouvre aux enfants
© Ministère de la Culture et de la Communication

À Paris, le palais Cambon, situé à l'emplacement du couvent des Dames de l'Assomption dont la chapelle subsiste toujours, a été édifié entre 1898 et 1912 pour abriter la Cour des comptes, orpheline de son siège après l’incendie du palais d'Orsay  pendant les épisodes de la Commune de Paris (1871). Huit pièces de décor ou objets mobiliers y sont classés au titre des Monuments historiques depuis 1993.

L’institution telle qu’on la connaît aujourd’hui a été créée en 1807 par  Napoléon Ier, mais ses fonctions ont été considérablement élargies au cours des cinquante dernières années. La Cour des comptes est le plus ancien des « grands corps » de l’État : institution indépendante, elle contrôle tous les organismes recevant de l’argent public. Elle évalue les politiques publiques, contrôle l’emploi des fonds publics, certifie les comptes de l’État et de la Sécurité sociale. Au-delà du jugement des comptes des comptables publics, la Cour veille au contrôle des entreprises nationalisées, des organismes privés recevant des subventions publiques ou de ceux faisant appel à la générosité publique.

Et pour les JEP...

Fidèle participante aux JEP, la Cour des comptes organise à cette occasion de véritables journées portes ouvertes. Le circuit libre de la visite permettra par exemple d’échanger avec les magistrats ou de visiter une exposition de photos et de documents historiques, notamment sur le sujet de la Première Guerre mondiale. Pour la jeunesse sont prévues plusieurs animations : une fresque géante à colorier, un quiz pour les enfants et des spectacles contés. L'association artistique La Cour des Contes s'inspirera de l'histoire du palais Cambon et des grands mythes de l’institution pour présenter de petites saynètes de 30 minutes.

© Ministère de la Culture et de la Communication